Communiqués

Rapport d'activités 2017-2018

Voici le rapport d'activités de l'année 2017-2018 qui a été déposé par le Pôle d'économie sociale du Bas-Saint-Laurent lors de l'assemblée générale annuelle des membres tenue le mercredi 20 juin 2018 à Rivière-du-Loup.

Vie associative

Le Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent a tenu son assemblée générale annuelle 2017 au Site historique maritime de la Pointe-au-Père, à Rimouski, le 15 juin 2016.

Le conseil exécutif pour l’année 2017-2018 était formé de Julie Quimper, présidente, Marc Fraser, vice-président au développement, Claude Ouellet, vice-président à la promotion, Dominique Lalande, secrétaire, et Jean Létourneau, trésorier. Marc Fraser a remis sa démission en février dernier. Le conseil d’administration remercie chaleureusement Marc pour son implication soutenue et sa grande contribution au Pôle pendant presque trois ans.

Le conseil d’administration s’est réuni à trois reprises au cours de l’année 2017-2018, tout comme le conseil exécutif, qui a aussi tenu deux réunions de travail pour la préparation d’une demande de subvention au Fonds d’appui au rayonnement régional (FARR) au MAMOT et pour l’analyse d’un plan de communications 2018-2020.

Communications et réseaux sociaux

Le site web du Pôle a été alimenté régulièrement pour donner de l’information sur différents sujets liés à l’économie sociale et pour faire connaître les entreprises régionales qui sont présentées dans un répertoire très complet qui peut être consulté par MRC ou par secteur d’activité économique.

La page Facebook du Pôle est passée de 695 à 1270 abonnés au cours de l’année. Elle est utilisée sur une base très régulière pour informer, sensibiliser et mobiliser. Nous avons souvent programmé des publicités « boost » pour promouvoir des activités de nos entreprises membres. Ces publicités peuvent atteindre plusieurs milliers de personnes et génèrent beaucoup d’interactions sur les pages vers lesquelles elles sont dirigées. Fait à souligner, nous avons programmé certaines publicités pour promouvoir les campagnes de financement participatif d’entreprises membres et nous avons constaté qu’elles avaient un impact sur la mobilisation. Plusieurs membres nous ont transmis des messages pour nous signifier leur appréciation de l’appui du Pôle.

Projets et ressources humaines

Le Pôle du Bas-Saint-Laurent a été l’un des cinq pôles régionaux à être sélectionnés par le Chantier de l’économie sociale pour participer au projet pilote soutenu par le Secrétariat à la Jeunesse, projet visant à sensibiliser les jeunes de 19 à 35 ans à l’entrepreneuriat collectif et aux valeurs de l’économie sociale. Ce projet a permis l’embauche d’une agente de projets Jeunesse, madame Céline Nyinawumuntu. Le projet vient d’être renouvelé pour une période de cinq ans.

Près de 100 jeunes ont été rejoints et le projet a initié le développement de quatre projets d'entreprises jeunesse. L’une des activités importantes du projet Jeunesse a été l’organisation d’une activité de réflexion, de sensibilisation et d’échanges appelée Foyer des Possibles, qui s’est tenue le 27 novembre 2017 à la Coudée du Cégep de Rimouski. Ce projet a servi de catalyseur au développement de partenariats concrets entre le Pôle et le Projet Entrepreneuriat du Cégep de Rimouski, Entrepreneuriat UQAR, Place aux Jeunes Rimouski-Neigette et avec l’agente jeunesse du CQCM Bas-Saint-Laurent. Un projet d’incubation d’entreprise étudiante a aussi été initié dans la MRC de la Matanie, en partenariat avec le Cégep de Matane, COSMOSS et le service de développement économique de la MRC. Ce projet se poursuivra en 2018-2019.

Le projet a aussi permis la réalisation d’un documentaire de 14 minutes, À Échelle humaine, qui présente les expériences de quatre jeunes au sein de cinq entreprises collectives du Bas-Saint-Laurent. Ce documentaire fera partie d’une trousse éducative qui sera mise à la disposition des enseignants et autres intervenants pour accroître l’intérêt des jeunes stimuler envers l’entrepreneuriat collectif.

Membrariat et représentation

Au 31 mars 2018, Le Pôle comptait 119 entreprises membres, ce qui représente un accroissement du membrariat de plus de 15 %. Cette mobilisation toujours croissante nous permet d’affirmer que notre pôle a bien pris sa place dans l’écosystème économique régional en créant d’une part, un sentiment d’appartenance chez les entreprises et d’autre part, en établissant une relation de partenariat et de confiance avec les organismes locaux de développement économiques (OLDE) du Bas-Saint-Laurent, qui démontrent une bonne ouverture à travailler en concertation avec nous. En septembre 2017, une grille d’analyse du statut d’entreprise d’économie sociale a été adoptée par les conseillers des OLDE. Cette grille d’analyse se base sur les cinq grands critères de l’économie sociale et simplifie grandement l’attribution du statut d’entreprise d’économie sociale, qui sera désormais décernée par les OLDE. Le membership au Pôle viendra ensuite consolider cette reconnaissance.

Sur le plan de la représentation, le Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent a fait front commun avec les autres pôles régionaux pour que les statuts d'entités autonomes des pôles, partenaires du Chantier de l’économie sociale soient reconfirmés par le principal bailleur de fonds des pôles régionaux, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI). L’union a encore une fois fait la force.

La présidente et le coordonnateur ont assisté à l’assemblée générale annuelle du Chantier de l’économie sociale en novembre 2017 et Jacques Bérubé et l’agente de développement Josée Forest ont assisté à celle de Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) en décembre, où Jacques a été élu comme administrateur représentant les pôles d’économie sociale.

Finalement, soulignons que les 22 pôles régionaux et le Chantier de l’économie sociale ont tenu trois réunions de concertation au cours de la dernière année et ont, pour une première fois, contribué ensemble à l’engagement d’une ressource pour développer un plan d’action en commun.

Formation

L’année 2017-2018 aura été celle de la consolidation de l’offre de formation du Pôle d’économie sociale aux entreprises de son territoire. Un sondage sur les attentes et besoins en formation a été transmis à plus de 260 entreprises en juin 2017 et 90 y ont répondu. À partir des réponses obtenues, cinq formations d’une durée de six heures ont été organisées et dispensées en huit ateliers, trois à Rivière-du-Loup et cinq à Rimouski, de novembre 2017 à mars 2018. Les formations données étaient :

  • Gouvernance en entreprise collective
  • Pratiques innovantes
  • Préparation d’un exercice de planification stratégique
  • Gestion des ressources humaines en entreprise collective
  • Outils numériques et pratiques collaboratives

Ces formations, subventionnées à 50% des coûts par Emploi-Québec ont rejoint un total de 81 personnes impliquées dans 59 entreprises différentes en provenance de toutes les MRC du Bas-Saint-Laurent. Sept entreprises ont participé à plus d’une formation et trois d’entre elles ont même participé à trois formations.

Veille, liaison, transfert; antenne régionale du TIESS

L’Antenne régionale du Bas-Saint-Laurent de Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) est coordonnée par le Pôle d’économie sociale. Sa mission consiste à identifier des expériences innovantes en économie sociale et à développer des liaisons entre les entreprises, dans le but de transférer ces expériences. L’Antenne a réalisé en 2017-2018 sa première action majeure, soit un forum sur l’utilisation des technologies numériques dans les entreprises collectives en tourisme et culture. Ce forum, Suivre le courant dans le Bas-Saint-Laurent, a été tenu en octobre 2017 à Témiscouata-sur-le-lac; 34 personnes, dont 21 provenant d’entreprises collectives, y ont participé.

Suite à ce forum, les participants ont été invités à s’abonner à une page Facebook. Le forum a suscité la conception d’un important projet en innovation sociale qui se déroulerait sur deux années et ferait appel à la participation de plusieurs entreprises collectives de la région. Ce projet, Transformation numérique des entreprises collectives en tourisme et culture au Bas-Saint-Laurent vise à créer des cellules d’accompagnement autour de projets numériques cocréés par des entreprises collectives du Bas-Saint-Laurent. Il est piloté par le Llio et institue un partenariat avec le Pôle, le CDRIN, le département de psychosociologie de l’UQAR et Culture Bas-Saint-Laurent.

Finances

Le Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent est en excellente situation financière grâce, entre autres, au rétablissement du soutien au fonctionnement des pôles par le MESI au niveau où il était en 2014, soit 100 000 $ par année et ce, jusqu’en 2019-2020.

À ce soutien récurrent s’ajoute un montant annuel de 15 000 $ que versent les huit MRC du Bas-Saint-Laurent, en vertu d’une entente sectorielle elle aussi en vigueur jusqu’en 2019-2020.

Le projet Cellule Jeunesse solidaire a bénéficié d’une subvention de 50 000 $ du Secrétariat à la Jeunesse (SAJ). Cette subvention est reconduite pour 2018-2019 et devrait être maintenue durant cinq ans, en vertu d’une entente conclue entre le SAJ et le Chantier de l’économie sociale.

Un montant de 109 000 $, qui avait été versé au Pôle suite à l’abolition de la Conférence régionale des ÉluEs du Bas-Saint-Laurent et qui avait été entièrement affecté à la fin de l’année 2016-2017 à la création d’un fonds de soutien destiné aux entreprises, a été placé dans un compte à la Caisse d’économie solidaire Desjardins pour la mise en place d’une Entente sectorielle de soutien et d’investissement en économie sociale, entente qui sera bientôt bonifiée d'une somme de 375 000 $ obtenue du programme Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), du MAMOT. Les modalités d’accès au fonds de soutien de l’Entente sectorielle seront définies au cours des prochaines semaines et les appels de projets se feront vraisemblablement au début de l’automne 2018.

Le Pôle a signé une entente tripartie avec la Caisse d’économie solidaire Desjardins et la SOPER dans le cadre du programme de soutien financier Jeunes entreprises collectives. C’est La Station, espace collaboratif, de Rimouski, qui a été la première entreprise collective soutenue dans le cadre de ce partenariat dans lequel le Pôle prévoit investir 6 000 $ par année durant trois ans. Cet engagement de partenariat avec la CES sera intégré dans le volet Développement de l’Entente sectorielle de soutien et d’investissement en économie sociale.

Toujours du côté du soutien à ses entreprises membres, soulignons que le Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent a renouvelé son soutien de partenariat à la deuxième édition du festival culinaire La Grande Tablée, organisé par la Coop Alina et les Jardins de Métis, et a soutenu financièrement des visites d’auteurs dans des classes d’élèves de niveau secondaire lors de l’édition 2017 du Salon du Livre de Rimouski.

- Communiqués

Nouveau nom, c.a. renouvelé et...

Suite à l’assemblée générale annuelle, tenue le 20 juin dernier à Rivière-du-Loup, les membres du Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent ont résolu de donner une nouvelle dénomination à leur organisation, soit Économie sociale Bas-Saint-Laurent.

- Communiqués

Changer d'échelle en économie sociale

Le guide Changer d'échelle en économie sociale présente un éventail de possibilités pour aider les entreprise d'économie sociale à imaginer de nouvelles occasions de planifier l'essor et ainsi multiplier leurs retombées économiques et sociales. Il présente des stratégies qui permettront aux entreprises d’avoir des retombées positives à plus grande échelle, d’où l’emploi du terme « changer d’échelle ».

Pour télécharger le guide

- Communiqués

Budget du Québec – De bonnes nouvelles pour l’économie sociale

Budget du Québec 2018–2019 – De bonnes nouvelles pour l’économie sociale

Québec, le 27 mars 2018 – Le Chantier de l’économie sociale se réjouit du budget déposé aujourd’hui par le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão. Plusieurs mesures stimuleront directement la contribution de l’économie sociale au développement économique du Québec.

Parmi les mesures annoncées, soulignons notamment celle visant à stimuler la création d’entreprises collectives par les jeunes et à favoriser le développement d’une culture entrepreneuriale en économie sociale. Assortie d’un financement annuel de 900 000$ sur 5 ans, cette mesure permettra de transformer en projets concrets le potentiel entrepreneurial que nous avons constaté chez les jeunes depuis plusieurs années.

Nous saluons également l’octroi d’une contribution financière remboursable de 10 M$ afin d’assurer la recapitalisation de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale. Crée en 2006, la Fiducie offre des produits d’investissement qui répondent spécifiquement et de manière novatrice aux projets de démarrage et d’expansion des entreprises collectives. Cette contribution gouvernementale constitue donc une reconnaissance manifeste du rôle joué par la Fiducie et de l’importance de soutenir financièrement le développement des entreprises collectives.

Nous ne pouvons également passer sous silence la bonification du financement accordé au Chantier pour assurer la pleine réalisation de ses mandats. Face aux enjeux économiques et sociaux actuels, le travail du Chantier en faveur d’un développement inclusif au bénéfice de tous et toutes est plus que jamais nécessaire. Cette bonification de notre financement nous permettra de poursuivre nos réalisations et d’amplifier le résultat des actions que nous menons pour soutenir l’essor des entreprises collectives.

Plusieurs autres mesures annoncées se présentent également comme de bonnes nouvelles pour l’économie sociale. Nous retenons notamment :

Les investissements en petite enfance
Les investissements dans l’aide à domicile
L’appel de projets dans des secteurs de pointe
L’appui aux accélérateurs et aux incubateurs d’entreprises

Certains éléments restent à être analysés, comme les investissements en culture et pour le développement de la main-d’œuvre. Néanmoins, le Chantier reçoit ce budget avec enthousiasme et entrevoit l’avenir avec beaucoup d’optimisme après quelques années plus difficiles qui ont vu l’écosystème de soutien et d’accompagnement être fortement transformé. Comme le souligne M. Patrick Duguay, président du Chantier : «Avec la place qu’il accorde aujourd’hui à l’économie sociale et les moyens qu’il y consent, le budget 2018-2019 reconnaît le rôle essentiel que jouent les entreprises collectives dans l’économie québécoise. Et, dans le contexte actuel marqué par de nombreux défis économiques, sociaux et environnementaux, le fait de donner à l’économie sociale plus de place et plus de moyens, ne constitue pas seulement une bonne nouvelle pour ces entreprises mais aussi pour toute l’économie québécoise ».

À propos du Chantier de l’économie sociale

Le Chantier de l'économie sociale est une organisation autonome et non partisane qui a pour principaux mandats la promotion et le développement de l’entrepreneuriat collectif au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des promoteurs d’entreprises d’économie sociale (coopératives et organismes sans but lucratif) œuvrant dans de multiples secteurs d’activités (environnement, services de proximité, communications, loisir, technologies, habitation, ressources naturelles, enfance-famille, formation, financement, culture, etc.), des représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement local en milieux urbain et rural.

L’économie sociale au Québec en bref

Le Québec compte plus de 7 000 entreprises d’économie sociale qui représentent globalement un chiffre d’affaires dépassant les 40 milliards de dollars. Celles-ci procurent un emploi à plus de 210 000 personnes.

- Communiqués

Le Foyer des possibles

Le Foyer des possibles, c'est trois heures d'espace libre laissées à la création, l'imagination, au remue-méninges, la passion...
Les jeunes de 18 à 30 ans (et les jeunes de tête et de coeur) sont invité-es à venir participer à cet exercice de réflexion sur ce que nous voulons comme monde!

C'est un rendez-vous, le mardi 21 novembre de 18h 30 à 21h 30 à la Coudée du Cégep de Rimouski
Pôle d'économie sociale du Bas-Saint-Laurent
10, rue de l’Évêché Est, bureau 203
Rimouski (Québec) G5L 1X4
 
Téléphone : 418-732-6248

Le Pôle d'économie sociale du Bas-Saint-Laurent est soutenu par

MESI logo MRC Matapedia